Spectacle des 6B et des 3C au CAC de Moncontour mercredi soir et spectacle en résidence devant tous les élèves de 3e au collège jeudi ! Le théâtre, les élèves, les artistes et les enseignants à l’honneur.

Les 3c en action -  voir en grand cette image
Les 3c en action

EPISODE 1 !! SUR SCENE AU CAC, le mercredi 31 mai : billet d’humeur

La classe de 6B s’est présentée sur la scène du CAC, à Moncontour, pour interpréter, devant un public venu nombreux, la pièce de Suzanne Lebeau, L’OGRELET.

Spectacle des 6b -  voir en grand cette image
Spectacle des 6b

Les élèves étaient dirigés par Laurance HENRY, metteure en scène de la compagnie AKEntrepôt, avec laquelle ils ont eu l’opportunité de travailler en classe pendant une douzaine d’heures, dans le cadre de leur cours de français.

Cette pièce métaphorique raconte l’évolution d’un enfant ogre qui va refuser de rester cloîtré avec sa mère et qui va tout faire pour se faire une place auprès des écoliers de son âge et de la société en général.

Les témoignages des élèves : Mes parents sont arrivés et ça me fait plaisir qu’ils soient venus. Glenn Je ne stressais pas, j’étais même cool. Et ça s’est bien passé. Dylan Je trouve qu’on a tous bien travaillé, on a bien appris notre texte. Kylian Quand je suis rentré, le stress est directement monté mais ça s’est bien passé. Simon J’avais le trac mais vers la fin, ça a été. Romain J’avais une boule au ventre mais une fois qu’on a eu fini, j’étais soulagé et décontracté. Antoine Avec le stress, on a plus récité que donné le bon ton.[…] Tout le monde était en noir, c’était joli. Lola Tout le monde rigolait et s’amusait ensemble. Célia Il y a eu des oublis mais personne ne l’a vu. Kélys Quand je suis arrivé, j’étais stressé mais c’était du bon stress. Esteban J’étais super stressée mais j’avais trop hâte. Louna Quand on a révisé avec Laurance, j’ai cru qu’on n’allait jamais y arriver alors que c’était trop bien. Ava Maintenant je sais qu’il ne faut pas avoir peur parce que ça ne sert à rien. Typhenn On a appris comment faire du théâtre, à ne pas rigoler, à ne pas faire trop de bruit. Kenny Le rendu de tout notre travail était plutôt positif, mes parents étaient fiers de moi. Rosane Avec le stress, j’ai loupé du texte mais j’ai adoré les représentations. Corentin Si c’était à refaire, je le referai ! Clara Cela m’a appris que mon cerveau ne faisait pas qu’ 1 GO !! Amélia C’était une très belle soirée. Tout le monde était très concentré et impliqué dans son travail. Mme Labigne, guest star à la présence fort appréciée… ! EPISODE 2 !!

SUR SCENE AU CAC, le mercredi 31 mai : Billet d’humeur de la 3C (attention clins d’oeil !)

La montée des marches ! -  voir en grand cette image
La montée des marches !

Prenant la suite des 6B sur la scène du CAC, la classe de 3èmeC s’est présentée au public avec la pièce PRESQUE STARS, de Jean-Marie Piemme. En trois tableaux, ils ont donné corps à un groupe d’adolescents s’imaginant gravir en vedettes les marches du Palais des Festivals lors du Festival de Cannes. Rêves de gloire et réalité parfois douloureuse de leur vie se télescopent au fil des répliques souvent décalées et sans complaisance qu’ils échangent allègrement.

Pour les 3C, le travail s’est effectué, comme pour les 6B, dans le cadre du cours de français de madame Melscoët, sous la direction de Laurance Henry, grâce au partenariat liant le collège et la Communauté de Communes Lamballe Terre&Mer.

Les témoignages des élèves : Une belle expérience. Lucie Une soirée amusante. Coraline Une expérience très intéressante. Margaux Une soirée inoubliable. Sarah De la très bonne ambiance Antoine Une bonne expérience, très amusante. Clémence Une bonne expérience du point de vue de la classe et nous avons réussi à faire aboutir un projet. Marie & Thomas Nous sommes enfin de vrais acteurs !! Ouf ! Anaïs Du super théâtre ! Théréza Des efforts fournis pour une soirée réussie. Ameline Une magnifique soirée, avec une super ambiance. Zoé J’ai bien apprécié cette soirée et cette cohésion de groupe ! Maëlle Une soirée magnifique ! Yanis Une soirée stressante mais drôle. Stan On a eu du mal mais c’était bien. Théo A. “On l’a fait ! On l’a fait !” Nathan Une pièce décalée et de notre époque, ce qui est trop bien. Théo K. On a rigolé pour la faire mais on a été sérieux le jour du spectacle ; content du résultat. Simon Quelques erreurs, mais c’est passé comme du beurre selon les retours ! Péran Les filles étaient doublement sur leur 31 ! Agathe Une soirée où des super stars sont nées ! Célia Les rôles étaient choisis par avance selon certaines personnes… Poupette présidente ! Mathilde Des moments inoubliables passés entre camarades de classe ! Attention, Loriane entre en scène : “Je salue c’est tout !” Loriane

EPISODE 3 !! Les classes de 3e & les « Lettres jamais écrites » …

Le collège de Moncontour a eu l’opportunité d’accueillir en ses murs une résidence d’artistes le jeudi 1er juin dans le cadre de l’action « Au plus près de chacun » menée par la Communauté de Communes Lamballe Terre&Mer : la compagnie Hippolyte a mal au cœur a en effet investi la salle polyvalente de l’établissement dès le mercredi 31 mai ! !

Spectacle en résidence
Spectacle en résidence

Crée à Lille, ce spectacle a été conçu et mis en scène par Estelle Savasta qui souhaitait donner la parole à des adolescents. Il a été présenté au collège aux 4 classes de 3e.

Le thème de la pièce tient en une question : « De quoi parlerait la jeunesse si on lui donnait un peu la parole ? » 20 adolescents, issus de deux lycées, l’un à Cavaillon, l’autre à Lille, ont chacun écrit une lettre à un destinataire bien ciblé (parents, grand-père décédé, eux-mêmes plus jeunes ou plus âgés…) Ils y ont parlé de fragilité, de saut dans le vide, de deuils mal faits ou pas faits, d’amours douloureux, d’espoirs immenses, de solidarité, de révolte… Chacune de ces lettres a ensuite été confiée à un auteur (parmi lesquels Marie Desplechin, Delphine de Vigan -auteures bien connues- ou encore la metteure en scène Laurance Henry qui intervient depuis de nombreuses années au collège François Lorant) qui y a répondu comme s’il en était le destinataire.

Dans une grande intimité de jeu, due à une disposition quadri-frontale qui plaçait les deux acteurs, Fabrice Gaillard et Valérie Puech, au centre d’un espace délimité par le public de collégiens, le spectacle a alors fait se rencontrer ces lettres et leurs réponses pendant une heure de représentation très dense, mêlant légèreté et vraie gravité.

La qualité d’écoute des collégiens a attesté de l’émotion suscitée par les thèmes abordés, dans lesquels chacun, à sa mesure, pouvait se reconnaître. S’il a été difficile de réagir à chaud, après la représentation, l’échange s’est amorcé en classe et la réflexion se poursuivra par le biais de travaux dans le « Cahier d’écrivain » afin de permettre à chacun de réinvestir ce temps fort de façon plus personnelle.