Transmettre des souvenirs ? Une démarche écologique, durable…et pédagogique !!

Démonstration avec le récit de la sortie de la classe de 3e A à l’Hospitalité Saint-Thomas de Villeneuve le vendredi 4 octobre…

Une première dans le cheminement engagé depuis quatre ans entre le collège et l’Hospitalité Saint-Thomas de Villeneuve : ce sont cette fois des élèves de 3e qui se trouvent mobilisés dans une démarche intergénérationnelle. L’idée avait germé, à la fin de l’année scolaire 2019, de proposer aux élèves de travailler sur la transmission et la mémoire, dans le cadre d’entretiens avec des résidents de la maison de retraite, ce qui répondait parfaitement aux exigences du programme scolaire : le récit de vie, le témoignage, l’autobiographie, se taillent en effet la part belle en 3e !

Comme tout projet, celui-ci n’a pas échappé aux évolutions : entre les questions d’horaires, de disponibilité, de déplacements mais surtout de contenu, Kristenn Sourdin, animatrice à l’HSTV a finalement proposé aux élèves de 3A de découvrir un lot de 8 photos… Anonymat complet, aucune piste écrite exploitable…Mystère total quant à l’identité des 8 résidents volontaires qui acceptaient ainsi de se prêter au jeu du « Qui est-ce ? ». Objectif pour les 27 élèves : rédiger, par groupe, la biographie complètement fictive de la personne dont ils se voyaient, de façon aléatoire, attribuer la photographie ! Le travail s’est effectué en cours de français pendant la semaine qui a précédé la sortie : 4 heures ont été consacrées à l’exploitation de la photographie tout d’abord puis à la rédaction de la biographie. Le questionnement n’a jamais manqué de piquant : la tenue vestimentaire, le regard, le sourire plus ou moins affiché… On a tenté de tout faire parler ! Que dire des réflexions sur les prénoms (« Paulette ou Colette, qu’est-ce qui fait plus vieux ? »), sur les âges imaginés (« Mais on va peut-être le vexer, non ? »), sur les aléas de la vie pressentie (« et si elle se met à pleurer parce que ce sera la vérité ? ») ?!!! Il a aussi fallu réfléchir à l’époque ciblée et aux conditions de vie d’alors : quid de la période de la guerre, de l’âge de la majorité, de la durée du service militaire, du diplôme du Brevet ou du Certificat d’études ?! Ah bon « Yves Rocher, ça existait déjà ?! »…

En classe, on imagine…
En classe, on imagine…

Vendredi 4 octobre, 13h45 : départ en force, avec mesdames Decriem et Grain venues renforcer l’équipe coachée par madame Melscoët. En une heure chrono, il faudra rencontrer les résidents, leur lire leur « vie rêvée » et recueillir le maximum d’informations afin de repartir avec matière à travailler en vue de la seconde étape… Passée la difficulté de se retrouver dans le labyrinthe de l’HSTV, la fine équipe s’est établie au 3e étage, où attendaient les résidents. Chaque groupe a pu repérer « son » résident, avec une impatience non feinte….chaque groupe ou presque, car un quatuor masculin pourtant très motivé s’est retrouvé bredouille : leur partenaire du jour ne souhaitait pas quitter sa chambre, et ce malgré les sollicitations répétées. Impondérable du quotidien… Pour les autres, l’heure a filé : prise de contact, bon esprit évident de part et d’autre, échanges très vite effectués sur le mode « à bâtons rompus » !!

Rendez-vous manqué ?!
Rendez-vous manqué ?!
Conciliabule !
Conciliabule !
On tient salon !
On tient salon !

Les résidents ont d’abord écouté les propositions des élèves avant de rectifier, amender, relater, expliquer… Ils avaient également tous prévu un indice, censé révéler un aspect de leur vie : profession du père (un rabot), métier exercé (les poteaux des parcs à moules en baie d’Hillion ou une caisse enregistreuse). De quoi infléchir les textes des élèves et relancer les questions ! Certains ont eu d’heureuses surprises : ils avaient attribué à leur résident le bon âge ou la bonne école ! D’autres ont vu arriver madame….et son mari !

Découverte d'un indice…
Découverte d’un indice…
Des intervieweurs attentifs !
Des intervieweurs attentifs !
Madame et son mari !
Madame et son mari !

D’autres encore ont eu à gérer les suites d’un problème de santé survenu dans la semaine, et qui rendait les propos tenus parfois peu cohérents. Péripéties supplémentaires pour cette première !

La suite ? Les élèves vont retravailler sur leurs biographies, en tenant compte cette fois des informations glanées au cours de cette séance d’entretien. En outre, sur une idée 100% féminine émanant d’une tablée d’élèves, les résidents recevront à leur tour très prochainement les photographies de ces demoiselles afin de leur inventer un avenir !

Une deuxième rencontre est déjà calée : elle aura lieu fin novembre…et cette fois, ce seront les résidents qui se déplaceront au collège. Encore bien des aventures en perspective !..