Quand le vent souffle, quand l’air est frais, quand les vacances de Noël approchent, tous les ingrédients semblent réunis pour prendre la route et aller donner de la voix, le temps d’une histoire et de quelques chansons… C’est ce qu’a fait une troupe vaillante sous la pluie battante : 45 élèves, majoritairement de 6e avec quelques appuis venus de 5e, se sont ainsi rendus ce jeudi 12 décembre à l’Hospitalité Saint-Thomas de Villeneuve. Ils y étaient attendus, par un public de résidents, venus nombreux, dans l’auditorium qui avait revêtu ses habits festifs de saison !

L’idée de cette sortie a germé doucement…et s’est concrétisée très rapidement ! Habitude est en effet prise depuis trois ans, dans le cadre de l’Accompagnement Personnalisé, d’amener les élèves de 6e offrir un temps de lecture aux résidents de l’HSTV : ce moment partagé, qui participe évidemment à la construction du lien intergénérationnel, est aussi un excellent moyen pour les élèves de donner une dimension supplémentaire à l’exercice très scolaire de la lecture à voix haute, car le public a ses exigences ! De son côté, la chorale ne manque pas de proposer, lors de chaque fin d’année scolaire, un spectacle de qualité qui remporte l’enthousiasme de tous. Comme la chorale compte dans ses rangs nombre de recrues de 6e, le projet s’est dessiné… Pourquoi ne pas faire se rencontrer, se renforcer et s’enrichir, ces deux pratiques résolument ouvertes sur le partage, que sont lecture et chant choral ? C’est ainsi que l’escouade de lecteurs de Madame Melscoët a vu arriver le renfort de la chorale de Madame Morant ! A l’HSTV, les animatrices Katell Cornillet et Kristenn Sourdin ont d’emblée soutenu et permis la mise en place de ce temps fort. Les opérations ont commencé peu avant 14h au collège où la troupe, bonnets de Noël voire barbe de Santa Claus en prime, s’est mise en ordre de marche, au pas cadencé vu la météo… A l’HSTV, les élèves ont été accueillis dans un auditorium qui avait revêtu lui aussi ses habits de saison (au point qu’une certaine enseignante aurait bien voulu se fondre dans le décor…) . Dans un premier temps, alors que s’effectuait l’arrivée, progressive, des résidents spectateurs, il a fallu prendre ses marques, tester sa voix, trouver sa place. Madame Morant a fait répéter quelques extraits de chansons, ce qui a donné l’occasion aux premières personnes installées d’avoir un avant-goût du programme et ce qui n’a en rien troublé nos artistes du jour ! Un coup de pression est néanmoins venu perturber l’espace d’un instant les lecteurs : soucieuse de donner à tous les résidents la possibilité de bien entendre ce qui allait être lu, Katell Cornillet a en effet tenu à ce que soit utilisé le micro. Certes, une première pour beaucoup mais, au final, pas la moindre difficulté !

Un accessoire à apprivoiser…
Un accessoire à apprivoiser…
On répète !
On répète !

Si vous demandez le programme, nous vous dirons que les 14 lecteurs se sont relayés pour conter l’histoire d’une maison de retraite répondant au doux nom d’ « Instant douceur » qui a bien failli courir au désastre lorsque la chocolaterie favorite de ses résidents a rencontré des difficultés : quand le chocolat et la gourmandise font mieux que les vitamines, on peut compter sur les ressources et l’énergie, et ce à tout âge !

Début de l'histoire…
Début de l’histoire…
Et… fin de l'histoire !
Et… fin de l’histoire !

Ce récit a été scandé par 5 chansons, dont 4 appartenant au répertoire de la chorale pour son spectacle en préparation…Ce fut donc pour les choristes la première occasion de donner à entendre un échantillon de ce que recèlera sa prestation du mois de juin : un grand vent (de saison !) et de Bretagne a donc soufflé sur l’auditorium puisque le répertoire proposé puisait ses titres chez Tri Yann, avec notamment « Guerre guerre, Vente vent », « Le mariage insolite de Marie la Bretonne » ou le célèbre « Tan tan dir ha tan » !

Un public attentif
Un public attentif

Pour le final, les voix des lecteurs et des choristes se sont unies pour entonner « Un air de banjo », qui a d’ailleurs été bissé. Les élèves ont été chaleureusement applaudis et portés par la voix de stentor d’un résident qui a donné à plaisir dans le « Hip hip hip…Hourra ! »

Sur « Un air de banjo »…
Sur « Un air de banjo »…
Les baladins au complet !
Les baladins au complet !

Que serait une sortie par grand vent sans goûter revigorant ? La récompense attendue fut savourée sans vergogne par le groupe. Il est à noter que certaines élèves ont eu à cœur, de façon spontanée, de se rendre auprès des résidents afin d’échanger quelques mots sur le spectacle, en toute simplicité. Encore fallait-il l’oser, le faire, et avec le sourire !! Un beau moment, en tout cas, qui a manifestement plu aux participants et qui donne aux enseignantes l’envie de redonner de la voix, à la première occasion !!

Goûter de Noël !
Goûter de Noël !
Au comptoir, pas de vin chaud !
Au comptoir, pas de vin chaud !