Opposer les Anciens et les Modernes et s’écrier Ô Tempora Ô Mores (ÔTemps, Ô Mœurs) ? Au contraire, on les conjugue dans une perspective culturelle multiple où les cultures antiques, dont évidemment le latin, ont toute leur place !!

Le collège François Lorant aura remporté de bien belles victoires au cours de cette année scolaire 2020-2021 : reconnu pour ses pratiques en faveur du Développement Durable, primé pour son journal, applaudi pour le dynamisme de sa Webradio ! Un collège bien dans son époque, engagé dans les enjeux nouveaux, ouvert aux pratiques artistiques actuelles et métissées : le partenariat fructueux de la 4èmeA, sous l’égide de Mme Auclerc-Galland, avec le centre d’art Gwinzegal offre ainsi à nos murs un bain de jouvence grâce à l’accrochage XXL de photographies réalisées au cours d’un atelier d’une semaine mené par la photographe Maria-Letizia Piantoni. Pour tout le niveau 6e, la semaine du 7 au 11 juin sera celle d’un bain métissé dans la culture du Burkina Faso, avec une résidence de l’association Sitala. L’agenda est donc encore chargé !

"Agenda«  ? …ce mot si banal en français mais purement latin (il signifie en effet »ce que je dois faire" !) est bien la preuve qu’en dépit de tout ce souffle de nouveautés, le collège ne fait pas pour autant tabula rasa (« table rase »)de la culture antique ! Ouf !!

Mine de rien, cette culture antique est présente dès la 6e, au travers des programmes de français et d’histoire. On découvre notamment la Grèce et les aventures d’Ulysse dans l’incontournable épopée qu’est l’Odyssée. On peut lire certaines des Métamorphoses du poète latin Ovide. On croise déjà quelques monstres bien connus tels que Cerbère le chien gardien des Enfers ou Polyphème, le cyclope ennemi d’Ulysse.

Parcours Achille à Zidane
Bouclier d’or Clipeus aureus

En 5e, pour chacune des classes du niveau, on propose un parcours croisé « français-LCA » d’environ 7 ou 8 semaines, ce qui permet à la fois d’aborder un axe fondamental du programme de ce niveau, celui du "Héros", et d’apporter un enrichissement lexical, étymologique, culturel…avec les ressources antiques. Ainsi, on aura fait cette année la part belle à Hercule, Achille ou aux gladiateurs ! La créativité, les mises en voix et mises en scène, l’écriture personnelle trouvent matière à s’exprimer.

Les gladiateurs au tableau !

C’est en 4e et en 3e qu’est proposée l’option LCA (Langues et Cultures de l’Antiquité) à proprement parler. En 2 heures par semaine, on travaille copieusement le lexique, la mythologie (surtout en 4e), l’histoire antique et ses résonances actuelles (surtout en 3e).

La naissance de Venus

Comme toute langue, le latin repose sur un vocabulaire riche, sur une grammaire dont on découvre le système. Régulièrement, on travaille la lecture d’images et le commentaire d’œuvres d’art. Le théâtre pousse aussi parfois le bout de son nez..!

L’objectif n’est pas de former de futurs grammairiens (sauf si affinités, si si !!) mais de proposer aux élèves une démarche comparative entre notre société et celles (latine et grecque) dont nous sommes les héritiers ! Évidemment, on insiste sur la présence permanente des racines latines et grecques en français, jusque dans les usages et créations les plus neufs ou les plus inédits : romans jeunesse, mangas, comics, publicités, films !

Devise Poudlard
Mythologie mise en scène !